bataillon aldorien Index du Forum
 
 
 
bataillon aldorien Index du ForumFAQRechercherS’enregistrerConnexion

BG de Coraan Nightlight.

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    bataillon aldorien Index du Forum -> Vitrine -> Bureau de recrutement -> Back Ground
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Coraan Nightlight
Commandant

Hors ligne

Inscrit le: 14 Aoû 2010
Messages: 54

MessagePosté le: Dim 15 Aoû - 20:07 (2010)    Sujet du message: BG de Coraan Nightlight. Répondre en citant

I. Le Coeur des Ténèbres.


Un soir, comme d'habitude, la pleine lune. Là où tout commence, là où tout se termine, et là où tout devient intéressant pour quiconque s'intéresse un peu aux différentes légendes, magies et contes d'Azeroth.
Tout commence à Stormwind, comme d'habitude. Les rues, les canaux, les commerçants, les foires... Mais de nuit. Les rues désertes, le froid ambiant, les faibles lumières illuminent les chemins où les vagabonds vagabondent, où les gardes gardent et où les enfants sont censés dormir. Censés car Coraan, âgé de déjà 11 ans, était déjà intéressé par les sorties nocturnes, pour faire quelconques bêtises ou simplement se balader. Il aime la Nuit autant que le Jour. Près de la Cathédrale d'Hurlevent, après le couvre-feu, il rôdait accompagné d'un ou deux autres bambins en quête de sensations. Jusqu'au moment où, de l'ombre, surgit une silhouette très fine, d'apparence frêle, chétive, comme s'il n'avait que la peau sur les os, et encore, c'était un Mort-vivant ! Un Mort-vivant en robe avec des crânes viciés, des pics de douleur et des yeux inquisiteurs. Coraan eût très peur. Le membre de la Horde tenait un objet dans sa main qu'il regardait avec attention. Un cœur. Un cœur des Ténèbres. Coraan n'en savait rien, il était tétanisé. Ses "amis" avaient fuit. Il était seul face au Mal Incarné.
Le Mort-vivant approcha de lui. Coraan eût la force de reculer à petits pas. Mais la Chose était en assurance, et pris Coraan par le cou, le surélevant ainsi. Il s'étouffait. Et le Mort-vivant riait, toujours son Coeur des Ténèbres dans la main. D'une magie obscure qui lui était inconnue, le Mort-vivant, avec un seul doigt, de la griffe de son doigt exactement, créa une sorte de faille dans la poitrine de Coraan, qui voulu hurler de douleur et de haine mais il restait étouffé par les doigts viciés de la Chose. Cette faille suintait le sang. Le Mort-vivant tint Coraan contre le mur, avant d'insérer le Cœur des Ténèbres dans la faille crée de toute pièce par le démoniste. Son cœur originel, d'humain innocent et pur, fut pris d'entre les côtes de l'humain. Le sourire aux lèvres, il exhiba son propre cœur à Coraan qui tomba dans l'inconscience. Le Mort-vivant attendit la ronde des gardes, et au bon moment il pénétra la Cathédrale, aux souterrains.
Il y faisait froid et humide. Coraan fut déposé par terre, et le démoniste incanta. Un halo violet ténébreux encercla Coraan, encercla son âme, son "nouveau" cœur. Que Coraan sentait toujours comme un corps rejèterait une excroissance malade. De sombres mots sortaient de la bouche du Démoniste, et Coraan reprit connaissance, emprisonné par la magie obscure. Il restait impuissant face au Mort-vivant. Mais apparemment, il avait d'autres projets que de le tuer. Le cœur des Ténèbres sortit à nouveau de la poitrine de Coraan pour s'imprégner de la puissance obscure des runes ténébreuses qui l'entourait, avant de replonger dans Coraan avec douleurs et souffrances, qui se transformaient en haine pour le Mort-vivant, qu'il ne croyait plus de la Horde. Un membre de la Horde l'aurait déjà tué, pas utilisé à son insu par des rituels maléfiques. Quelques minutes plus tard, le Démoniste arrêta ses incantations et regarda Coraan férocement. Le halo ténébreux subsistait, bloquait toujours Coraan dans les airs, par une chaîne invisible. Puis il incanta un portail démoniaque par lequel le Démoniste partit vers un autre monde.
Coraan retomba dans l'inconscience.

II. La Lumière...

Coraan se réveilla le lendemain, étendu sur le sol, l'halo ténébreux dissipé par une énorme rune démoniaque inscrite sur le sol, tout autour de lui. Avant qu'il n'eût le temps de se lever, une voix derrière lui s'éleva.
- J'ai crû que tu étais mort, mais en fait, tu es pire que ça. Il aurait mieux fallu que tu meures, en fait, dit l'inconnu.
Après avoir complètement reprit conscience de lui même, il se leva doucement. Portant ses mains à sa poitrine encore douloureuse.
- Je ne sais pas ce qu'il t'as mis dans la poitrine. Mais ce n'est rien de bon. J'ai tenté de sonder ton corps, mais je ne vois qu'un trou noir béât, envahissant ton corps tout entier comme une peste ronge ton âme...
- Et... N'y a-t-il rien à faire ?
- A toi de voir. Cette... Chose. Te transformera soit en être vicié par les Ténèbres, soit... Non, tu es trop jeune pour comprendre.
- Soit quoi ? Je vais peut-être mourir ! Et vous me dites qu'il faut attendre ?
L'inconnu s'autorisa un sourire.
- De ce que j'ai compris, il t'a inséré un Cœur des Ténèbres, si tu ne sais pas ce que c'est, disons que c'est un cœur issu des Ténèbres de l'Au- delà. A son état le plus pur. Il va te ronger jusqu'à ce que tu deviennes ténèbres.
Coraan s'assit sur la pierre dure et froide.
- Tu as le choix. Soit tu ne fais rien, et tu deviendras ce que tout le monde haïras. Soit, tu peux devenir ce que tout le monde demandera : Un serviteur de la Lumière.. Un Paladin.
- Je n'ai guère le choix... Je vous suis.
Coraan sut qu'il fricoterait avec les deux côtés du Pouvoir. Les Paladins le fascinait. La Lumière le guérirait peut-être. Mais il se dit que plus tard, il saurait la vérité sur ce Coeur des Ténèbres.
L'Homme se leva, et serra la main à Coraan.
- Je suis Kethyl Horn, je serais ton maître sur la voie de la Lumière, bienvenue. Quel est ton nom, petit ?
- Je m'appelle Coraan Nightlight, monsieur.
Alors Kethyl se leva, commença à emboiter le pas pour sortir des souterrains, suivit par Coraan.
Les années suivantes furent l'apprentissage de Coraan, où il entra progressivement dans la Voie de la Lumière, toujours en quête de découverte. Il excella non pas dans le combat, mais l'utilisation même de la Lumière. La puissance qu'elle lui offrait le rendit plus fort dans les soins, et attaques non pas physiques, mais magiques. Malgré ceci, il continua dans cette Voie, que certains nommait la Voie du "Mageladin". Abattant la puissance de la Lumière sur ses ennemis, ou ses amis. Il devint plus puissant chaque année.
Accompagné de Kethyl, il s'interrogeait sur le Cœur. Son Cœur des Ténèbres implanté dans son être. Contrairement à ce Kethyl pensait, la Lumière n'a pas enrayé le flux ténébreux qui allait s'emparer de lui. Le Cœur s'est imprégné de la Lumière que profitait Coraan pour fusionner en une puissance mi-lumineuse, mi-maléfique.
Kethyl n'y pouvait pas grand chose, si ce n'est influencer Coraan dans une optique pour le combat des Ténèbres, et non pas se laisser influencer pour les Ténèbres. Ça a marché, mais pas autant que Kethyl ne l'aurait voulu. Pour en être sûr, il voulut tester Coraan. Il décida de l'envoyer à Darkshire enquêter sur un mystérieux apothicaire, qui manipulait quelques magies noires à son profit.
Coraan voulut justement par le biais de cette "mission", trouver des informations sur son Cœur. Il poursuivit donc l'enquête. Sauf qu'à chaque fois qu'il pénétrait dans la région de Duskwood, son Cœur le faisait souffrir et il entendait comme une voix, obscure et maléfique, une voix qui voulait le guider. Malgré son handicap qui commençait à le miner, son enquête aboutit, et il se trouva donc devant cet Apothicaire, habillé d'une robe avec des crânes viciés, des pics de douleur et des yeux inquisiteurs.

III. ...et Les Ténèbres.

Coraan sût de suite qu'il s'agissait de son fameux Mort-vivant. Son Cœur le faisait davantage souffrir, qu'il en ployait sous la douleur. Quand il entra dans l'alcôve du Démoniste, il posa un genou à terre, le regard levé vers le Mort-vivant qui souriait.
- Biienn... Je savais que tu viendrais, dit-il de son Bas-parler.
Coraan eût du mal à dire quoi que ce soit. Le poids de la douleur le fit s'écraser sur le sol. Le Démoniste croisa les bras.
- Depuis tant de temps je t'attends... ( il haussa les sourcils, enfin, de ce qu'il lui restait. ) , je vois donc que tu es devenu Paladin... Intéressant... Lève-toi, maintenant !
L'ordre du Mort-vivant eût l'effet d'une bombe. Comme si son Cœur le traînait vers le haut, il leva un genou, puis deux, afin de se redresser de sa hauteur. Le Mort-vivant était plus petit d'une tête. Son œil gauche, bleu glacé, son œil droit, violet ténébreux. Il inspecta Coraan du regard, avant de poser sa main squelettique sur le torse en armure de Coraan.
- Voyons cela...
Il découpa un carreau de l'armure de son doigt, qui était animé d'une lueur noir-violet. Le carreau tomba sur le sol, dévoilant le torse de l'homme. Il posa le doigt sur la poitrine, qui fit rejaillir la faille ténébreuse de son enfance. Le Cœur cette fois-ci bien visible, plus gonflé et d'allure plus puissant.
Il ne le prit pas, il referma la faille, et regarda Coraan.
- Mon œuvre est donc accomplie.
Le Mort-vivant s'autorisa un sourire. Alors qu'il allait continuer son flots de paroles, un hurlement de rage se fit entendre à l'entrée de l'alcôve.
- Coraan !
Kethyl se présenta, le Mort-vivant recula vivement, une boule d'ombre luisant dans sa main, prêt à attaquer. Coraan avait les yeux injectés de sang, les mains se tenant la poitrine. La douleur le paralysait. Il tourna doucement la tête vers Kethyl.
Le regard n'était pas des plus tendres.
Le Mort-vivant ria, et hurla d'une voix non plus fluette mais amplifiée par quelconque magie.
- TUE-LE !
Kethyl fronça les sourcils, déguainant son Marteau, invoqua un Sceau et se prépara à attaquer.
- Coraan ne fera rien. C'est mon élève. Pas le vôtre. C'est un Paladin de la Lumière, et votre malédiction ne lui fera rien.
- En êtes vous-sûr, Paladin ?
Coraan avait dégainé sa lame, imprégnée de Lumière non pas Sacrée, mais Maléficiée. La lueur jaune s'était transformée en une lueur foncée, liant jaune et noir. Les yeux de Coraan inspirait la haine.
Kethyl soupira.
- Depuis le début, je savais que c'était une erreur. Je l'ai vu dès que j'ai déchiffré les runes qui se trouvaient autour de toi. Tu es damné. Je pensais que la Lumière protégerait ton âme de ton cœur... J'avais tort. Je suis désolé, Coraan, tu ne m'en laisse pas le choix.
Coraan fonça, lame en main. Au lieu de frapper avec, il s'en servit pour envoyer des vagues d'énergie dévastatrices sur Kethyl. Il contra en se protégeant d'un bouclier saint. Puis l'instant d'après, il désarma Coraan, et d'un coup de marteau dans le flanc, l'expulsa au loin.
Au lieu de ramener Coraan à la raison, il fonça sur le Mort-vivant, qui avait déjà invoqué un Marcheur du Vide et lançait plusieurs incantations démoniaques et maléfiques sur le Paladin.
Kethyl se purgea des Malédictions, tout en contrant le Marcheur. Mais une boule d'ombre toucha Kethyl en pleine poitrine, l'énergie ténébreuse perça l'armure du Paladin et le frappa en plein cœur, le tuant sur le coup.
Un silence régna sur l'alcôve. Le Mort-vivant, assez essoufflé, renvoya le Marcheur dans les Ténèbres de l'Au-délà. Il commença à avancer vers Coraan, qui se relevait. Il étudia le Mort-vivant du regard, concluant qu'il avait tué Kethyl.
Autant la haine qui s'était emparé de Coraan était due au Cœur des Ténèbres, celle-là, instantanée et puissante, était légitime du meurtre de son maître. Coraan serra les poings et créa une explosion d'un mélange de Sacré et d'Ombre, une Sombre Colère. Qui explosa sur le Mort-vivant surpris, et maintenant, mort. Les ossements sans vie s'effondrèrent, et Coraan tomba à genoux, qui hurla a la mort.

IV. Le Jugement et l'Exil.

Coraan a pris possession de l'alcôve, où il vient se retirer de temps à autres. Il avait réaménagé le tout. Plus pour penser à autre chose qu'exploser n'importe quelle forme de vie qui se trouvait proche de vie. Sa haine le transformait peu à peu en une machine de mort, sans cœur ni pitié. Il créa une tombe dans laquelle il enterra son défunt maître.
Il passa de longues semaines, assis à genoux face au tombeau. Un léger feu allumé près de lui, à écouter le ruisseau, qui se trouve à gauche du tombeau, couler encore et encore...
Il devait calmer sa Haine contre lui-même et contre le Monde. Cela lui prit un temps inconsidérable. Coraan commençait à trouver un subterfuge a sa Haine. Petit à petit, il prenait l'avantage.
Un jour, où il était encore à genoux face à la Tombe. Il entendit des feuilles bruisser. Vif comme l'éclair, il tourna la tête et vit alors trois Paladins en armure étincelantes, qui brilleraient dans le plus noir des marécages. Des masques cachaient leur visages, Coraan ne put alors savoir qu'elle sentiments éprouvèrent-ils quand ils trouvèrent Coraan.
Deux des Paladins étaient des Draeneï. Celui du centre, un Humain de grande carrure, celui-ci prit la parole.
- Cela fait aujourd'hui 1 mois et 12 jours que nous t'observons. Nous t'avons vu, en train de tuer ton géniteur, et ensuite, ton malfaiteur. Nous t'avons observé, jour après jour. Te replier sur toi même comme une huitre de murloc. A canaliser ta haine. A voir autre chose que la mort ou le sang. C'est louable. Mais ton chemin ne s'arrêtera pas là.
Coraan écarquilla les yeux. Kethyl était son géniteur ...? Il comprit alors que Kethyl crût en lui alors que n'importe quel autre Paladin l'aurait exorcisé suite a l'implantation du Cœur. C'était par amour pour lui. Mais il se leva, et leur dit avec conviction :
- Je n'ai pas tué Kethyl... C'est le Démoniste.
- Indirectement, si. Le fait que tu sois son fils l'a troublé dans sa manière d'agir. Tu n'as pas remarqué la fureur que tu as fait naître chez ton géniteur lors du combat contre le Mort-vivant. Depuis le début, le Cœur des Ténèbres l'a influencé. Cette fureur non canalisée l'a fait mourir. Tu as failli et alors commit le pire des pécher pour la Lumière, Coraan.
Coraan baissa la tête. Il n'avait pas vu les choses ainsi. Le Paladin continua.
- Tu semble avoir évolué. Mais il te faudra encore lutter contre l'influence de ton propre Cœur. Nous avons alors décidé de ton sort, pour t'aider.
- Mais je n'ai pas besoin d'aide ! Bientôt, tout sera fini...

Même dans les mots qu'il prononçait, Coraan ne semblait pas convaincu.
- Nous avons alors décidé de t'exiler.
Coraan trouva cela ironique. Le mois et demi qu'il venait de passer ici n'était pas un Exil ?
- Nous avons pensés que Shattrath serait un bon endroit d'Exil. Tu commenceras du bas de l'échelle, de la Ville Basse, puis, tel que nous te connaissons, tu grimperas les plafonds. Nous n'en doutons pas. Mais il faut que ton Cœur soit contrôlée ainsi que ta Haine. Nous allons incanter une Rune de contrôle pour te protéger de tes éventuelles "crises". Cette Rune te mettras K.O. avant que tu n'attaques qui que ce soit comprit dans le Cercle de Shattrath, ainsi que ses affiliés.
- Et... Pour... Pour combien de temps ?
- Nous avons décidé pour la durée d'un an. Date à partir de laquelle, si les Draeneïs jugent que tu peux revenir parmis nous, tu pourras revenir.
Coraan lâcha un soupir, mêlé de désespoir et de colère. L'Humain souriait et dit à Coraan alors qu'il incantait un portail Divin :
- Nous ne doutons pas de ta réussite. Mais elle sera longue et difficile. Nous comptons sur toi.
Celui-ci disparut. Les deux Draeneïs approchèrent de Coraan et lui firent passer un autre portail, direction Shattrath.


[...]  LA SUITE ARRIVE BIENTÔT !  
_________________

De tout ceux qui n'ont rien à dire, les plus intéressants sont ceux qui se taisent...


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Dim 15 Aoû - 20:07 (2010)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    bataillon aldorien Index du Forum -> Vitrine -> Bureau de recrutement -> Back Ground Toutes les heures sont au format GMT + 2 Heures
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Portail | Index | Panneau d’administration | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Template lost-kingdom_Tolede created by larme d'ange
Powered by phpBB © 2001, 2005 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com